Dernières Niaiseries
Home / Multiculturalisme / Gene Simmons dit aux Immigrants d’Apprendre l’Anglais
better-learn-english-bitch

Gene Simmons dit aux Immigrants d’Apprendre l’Anglais

gene-on-immigration  Gene Simmons dit aux Immigrants d'Apprendre l'Anglais gene on immigration Peut-être que certains d’entre-vous ne sont pas familiers avec Gene Simmons, ce qui est compréhensible étant donné qu’il a connu ses moments de gloire comme rock star dans les années 70 et 80.  Ça date un peu.  Quoi qu’il en soit, que vous soyez un fan de KISS ou non, récemment, Gene Simmons a fait des apparitions à plusieurs émissions de radio et programmes télévisés et bien franchement le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est extrêmement divertissant. [8] C’est toujours un plaisir de regarder Gene déchirer la fine pellicule du “politiquement correct” devant les yeux ébahis des animateurs et interviewers. Nous avons ici une vidéo mettant en vedette Simmons en compagnie de Ricky Cammilleri, un journaliste libéral qui est l’hôte de Huffington Post Live.  On le voit ici discuter avec Gene sur plusieurs sujets, jusqu’à ce que la discussion sorte des sentiers du politiquement correct pour aboutir sur une discussion concernant l’importance pour les immigrants de faire un effort pour apprendre à parler anglais.  Gene Simmons affirme que les immigrants devraient apprendre à parler anglais si ils “veulent avoir en main les clés du royaume”. [1] Dans cette interview avec HuffPost Live, Simmons est allé jusqu’à dire que c’était une “obligation fiduciaire inférée” pour les immigrants américains que d’apprendre l’anglais. [17] Quand ils arrivent au pays, ce n’est pas trop leur demander que de  fléchir leurs genoux un petit peu et de faire l’effort d’apprendre la culture, de s’assimiler le plus possible?  Vous pouvez être fier de qui vous êtes et d’où vous venez, ajoute Simmons, mais cela ne vous empêche pas de lever votre chapeau à l’Amérique qui est le creuset de votre succès et qui rend tout cela possible. [2] Simmons a parfaitement raison là-dessus: les États-Unis d’Amérique est un genre de melting-pot, c’est-à-dire que c’est un endroit où on peut rester fier de son origine ethnique, de sa nationalité et de l’histoire de sa famille tout en faisant partie de quelque chose qui est grand que soi-même et qui à la fois nous rassemble et nous transcende tous. L’objectif des immigrants qui arrivent au pays devrait être de devenir Américains. Il ne s’agit pas simplement déménager en Amérique pour régler tout ses problèmes. [9] Vous pouvez penser ce que vous voulez de Gene Simmons mais quand on s’y arrête un moment, est-il possible de trouver une personne sur cette terre qui est mieux placée que lui pour donner des conseils aux immigrants et aux réfugiés qui arrivent aux État-Unis? Simmons est lui-même un immigrant qui est arrivé aux État-Unis sans le sous et qui, quelques années plus tard, est devenu lui-même l’incarnation du rêve américain. [13]

Gene Simmons, dont le vrai nom est Chaim Witz, nous dit qu’il ne prêche pas en l’air.  Ce qu’il conseille aux immigrants de faire aujourd’hui il l’a fait lui-même quelques décennies plus tôt et les résultats qu’il a obtenu sont plutôt convaincants. Le chanteur Kiss est né en Israël et légalement immigré aux États-Unis avec sa mère quand il avait huit ans. «Je fus accueilli par l’Amérique et son peuple et ils nous ont donné tous les avantages que l’on donne aux enfants qui sont nés ici. Ça c’est étonnant quand vous y pensez parce que dans plusieurs autres pays ils m’auraient probablement broyé et mis dans une boîte de nourriture pour chien,” dit-il. [1] “Une fois arrivé en Amérique, je pouvais penser ce que je voulais, je pouvais faire ce que je voulais et j’ai même eu la chance d’essayer d’atteindre les étoiles.” [1] Pendant les 56 années qui sont passées depuis ce temps-là Simmons a fondé un des groupes rock les plus connus dans le monde, il a joué dans de nombreux films et émissions de télévision et, bien sûr, il a amassé plusieurs millions de dollars. [1]  Simmons a déclaré que la clé de tout ce succès a été pour lui l’imigration aux États-Unis, l’assimilation, et apprentissage de l’anglais. [3] “Débarrassez-vous de votre accent,” a-t-il poursuivi. “Je l’ai fait moi. Soyez un immigrant légal. Je suis un immigrant légal.” [1] Tout ce que vous avez à faire quand vous venez en Amérique c’est de fléchir un peu vos genoux, faire un effort pour en apprendre davantage sur la culture et vous assimiler le plus que vous pouvez.” [1] Son explication est étalé sur près de dix minutes et il a bien sûr choqué tout le monde au passage mais le message global Simmons était simplement que la compréhension de l’anglais est indispensable à une vie réussie aux États-Unis. [7] simmons-immigrant-assimilat  Gene Simmons dit aux Immigrants d'Apprendre l'Anglais simmons immigrant assimilat
L’hôte de Huffpost Live, Ricky Camilleri (un libéral un peu épais), a fait remarquer à Gene Simmons qu’en disant cela il risquait d’ “ouvrir une boîte de Pandore à un certain degré.” [2] M. Camilleri a fait valoir que certaines personnes pourraient mal interpréter les commentaires de M. Simmons et penser que ce qu’il veux dire par là que les immigrants sont paresseux et qu’ils ne veulent pas apprendre l’anglais. Voyant à quel andouille il avait affaire, Simmons a rétorqué: “Wow, tu te prend tu pour Bill O’Reilly? Wow. “[2] Croyant avoir marqué un point, l’hôte a offert Gene Simmons une chance de rectifier sa déclaration controversée mais au lieu de revenir sur ce qu’il avait dit Simmons a plutôt redoublé d’ardeur avec ses conseils pour les immigrants. Pressé par l’hôte Ricky Camilleri sur le ton apparemment agressif de son message, Simmons a clarifié sa position: “Je suis en train de dire les choses qui doivent être dites parce que le “climat de politiquement correct” c’est de la merde.” On dira ce qu’on voudra de mononcle Gene, il n’a pas peur de dire le fond de sa pensée. Sur quoi il ajoute: “Le monde ont peur d’offusquer quelqu’un en disant: “Apprenez à parler anglais calvaire.” [3]  “Je vais le dire et le redire comme si c’était une nouvelle fraîche,” a continué M. Simmons: “Le plus vous apprenez à parler l’anglais et plus vous en savez à propos de l’histoire américaine, le plus d’avantage vous allez avoir dans cette culture.  Il n’y a pas d’autre moyen.” [2] Sentant le besoin de beurrer encore plus épais, il a ajouté: “Si vous faites l’effort, alors toutes les possibilités de cette culture vont s’ouvrir pour vous et vous pourrez alors avoir accès à toutes les récompenses et les gratifications que j’ai obtenues.” [2] Simmons convient que ce qu’il demande aux immigrés de faire n’est pas facile. Sur quoi il ajoute: “Ben oui c’est difficile, mais pourquoi ça devrait être facile?” [1]  Il précise son propos en rappelant à l’interviewer et à l’auditoire que quand elle est arrivée au pays “Arianna Huffington ne pouvait pas parler un mot de cette langue. Elle a appris à parler la langue. Elle s’est éduquée. Et puis ensuite elle a obtenu 800 millions de dollars pour le Huffington Post.” [1]  C’est pas compliqué, nous dit Simmons, “Apprenez à parler la langue. Développez des habiletés sociales, des compétences linguistiques, ça sera pas long et vous allez faire de l’argent,” a-t-il dit. [2]

————————————————————-
[1] Ella Alexander, Gene Simmons on immigration: ‘Learn to speak the goddamn language’, The Independent, Tuesday 12 August 201
[2] Jessica Chasmar, Gene Simmons to fellow immigrants: ‘Learn to speak English’, The Washington Times, Sunday, August 17, 2014
[4] Tom Hinchey, Watch: Gene Simmons Just Went COMPLETELY Ballistic Over Immigrants Who Don’t Learn English, Western Journalism, August 15, 2014 at 4:14pm
[7] Joel Freimark , Gene Simmons says immigrants need to ‘learn to speak goddamn English’, Death and Taxes, August 13, 2014

À Propos de Bill Wallace

Fraîchement débarqué dans l'arène politique comme un chien dans un jeu de quille, Bill Wallace est un écrivain indépendant qui en a plein son casque de l'arc-en-ciel et du politiquement correct et qui a décidé de venir foutre son nez dans la guerre culturelle afin de faire apparaître le libéralisme pour ce qu'il est vraiment: une maladie mentale.

Vos Commentaires

Souscrivez à Notre Infolettre!

Aidez-Nous à Combattre la Culture de la Décadence