Dernières Niaiseries
Home / Multiculturalisme / Islam / Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau
muslim-swiss-flag

Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau

Doit-on Changer Drapeau National de la Suisse au Nom du “Politiquement Correct?

swiss-muslims  Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau swiss muslimsUn groupe d’immigrés musulmans veulent forcer la Suisse à abandonner le drapeau actuel – une croix blanche sur fond rouge. Ils disent que le drapeau dans sa constitution actuelle viole les droits des représentants des confessions non-chrétiennes. [1] Il semblerait que la communauté musulmane suisse ait été blessée par la récente interdiction de construction de minarets par le gouvernement suisse. Leur proposition concernant le drapeau est peu probable d’être accueillie favorablement par les autorités suisses et cela ne fera qu’augmenter le nombre de votes en faveur de la trésorerie de l’extrême-droite, le Parti populaire local. [2] La première suggestion de supprimer la croix du drapeau suisse a été faite non pas par un musulman mais (à en juger par le nom) par un croate catholique qui se trouve à être le vice-président de l’association ethnique des immigrants Secondos Plus, Ivica Petrushich. “La croix ne correspond pas à la Suisse multiculturelle d’aujourd’hui,” a-t-il dit. [3] L’organisation des turcs, albanais et d’autres immigrants en provenance de pays musulmans ont suivi le modèle et ont proposé une initiative similaire. Au lieu de l’actuel drapeau, ils ont suggéré d’utiliser un drapeau vert-jaune-rouge de la République helvétique qui existait au début des 18e au 19e siècles sur lequel il n’y a pas de croix. [4] C’est à peine une coïncidence que la question de remplacer le drapeau ait été mise à l’avant-plan par les représentants des organisations d’immigrants. Au début, les immigrants ne demandent qu’à être acceptés/tolérés. Une fois que c’est chose faite ils passent généralement à l’étape suivante, le “logement,” au cours de laquelle ils deviennent une force politiquement “reconnues” et “respectée.” Après cela ils arrivent à l’étape finale qui est la “domination” où ils cherchent à imposer leurs points de vue du reste de la population. Il ne fait pas de doute qu’un de ces jours on doivent en venir à cela dans le cas de l’Islam parce que cette religion prétend être la “seule” vraie religion et il est prophétisé qu’un jour elle dominera le monde entier. Même si cela n,est pas ouvertement admis par la plupart des pratiquants, a dominance est un omniprésent et c’est écrit partout dans leur livre saint. Plus d’un objectif, il est une promesse… une prophétie.

Au Moins Quelques Personnes Voient l’Absurdité de la Demande

SWISS-ANGRY-MUSLIMS  Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau SWISS ANGRY MUSLIMSAujourd’hui, plus de 20 pour cent des sept millions de personnes composant la population suisse sont des immigrants. Naturellement, les musulmans plus que d’autres insistent sur le remplacement du drapeau. Il y a près de 400 000 musulmans en Suisse (plus de cinq pour cent de la population). La plus grande communauté “musulmane ethnique” est albanaise, suivie par la communauté turque. Il y a également beaucoup de Musulmans de Bosnie qui vivent en Suisse. Peu d’entre eux se sentent offensés à la vue de la croix. La grande majorité des musulmans suisses ont pas mal rompu avec la religion de leurs ancêtres. À peine plus de 50 mille fidèles prient cinq fois par jour dans les mosquées suisses. Cependant, on peut manquer de constater que les femmes voilées sont devenues une partie intégrante du paysage urbain de villes comme Zurich ou Genève. En outre, le taux de natalité dans les familles musulmanes religieuses est beaucoup plus élevé que celle de tout le reste de la population. Enfin, tous les adeptes de l’islam suisses ne sont pas indigènes mais bien des immigrants et de leurs descendants. Leur appui de changer l’apparence du drapeau est pour le moins qu’on puisse dire ambiguë voir même hypocrite.

Le chef de la Fédération des organisations islamiques en Suisse, Mayzar Hisham, voyant le ridicule de ces demandes a apporté quelques nuances dans le débat et a dit que cette idée de changer le drapeau était “contre-productive.” [5]  Il a dit qu’il ne demandait pas à quiconque de changer les anciennes traditions de leurs pays. Il est difficile de ne pas être d’accord avec ces bonnes paroles qui sont pleines de bon sens spécialement si on les compare à ce que racontent habituellement ses congénères. Les relations entre la Suisse et ses immigrants autochtones ont déjà passé un test de résistance qui s’est avéré assez difficile (la controverse des minarets). Le désir de changer le drapeau ne fera que mettre de l’huile sur le feu, croit-il. Il y a deux ans, la communauté musulmane voulait construire des minarets sur les mosquées existantes. La Suisse est toutefois différente de tous les autres pays en ceci que chaque question, même quand elle est plus ou moins pertinente, doit être résolue par la tenue d’un référendum. Les négociations avec les représentants du gouvernement ne suffisent pas et il est toujours nécessaire de demander l’avis de la population. Comme on peut s’en douter, l’opinions de la populace n’a pas malheureusement pas été en faveur des immigrés musulmans qui boudent dans leur coin depuis ce jour-là. L’initiateur de ce référendum (tenu il y a deux ans) était le Parti populaire suisse d’extrême-droite qui s’était donné comme mission d’arrêter l’ “islamisation rampante” de la Suisse. [6] Un député du Parlement suisse Ulrich Shlyuer a affirmé que les minarets étaient un symbole politique de la mise en œuvre de l’Islam. Étape par étape, la charia va essayer de conquérir la Suisse en agissant en parallèle avec le droit suisse lui-même. Les statistiques montrent que le degré de religiosité de la population musulmane locale est exagérée mais pour les Suisses ordinaire même le soupçon d’une violation de leur style de vie était suffisant pour déclencher cette confrontation.

Certaines des plus Grandes Compagnies Suisses ont Capitulées sur les “Sensibilités Musulmanes” et ont Retirées la Croix de leurs Produits et de de leurs Publicités

Les grandes entreprises de Suisse ont déjà commencée à prostituer et à se laisser influencer par les sensibilités musulmanes,  certaines ont même déjà enlevé le drapeau en forme de croix de la Suisse des produits qui sont destinés pour le marché islamique. Les logos de Swatch, Tissot et Victorinox qui sont aussi emblématique de leur marque que le crochet de NIKE ou les arches dorées de McDonald ont été volontairement censurés, enlevés, dans un acte  de soumission à sans précédents à cette idéologie radicale qui oppresse et subjugue ouvertement tous les non-croyants et les femmes. [7] Afin de se soumettre aux lois du politiquement correct, Tissot, un fabricant de montres suisses depuis 1853, n’as pas hésité à supprimer sont identité et sa marque de commerce vieille de 158 ans.

Tissot-halal version musulmane drapeau suisse immigrants musulmans voulez Suisse Changer drapeau national Tissot Version halal  Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau tissot halal version

Les montres Tissot Version halal

Victorinox, qui vend les célèbres couteaux de l’armée suisse, a remplacé le symbole de la croix sur ses produits par la lettre «V». Dans le passé, Victorinox a eu des problèmes à vendre ses produits en Arabie Saoudite: les livraisons ont été bloquées; les cargaisons étaient saisies à la douane. Ils ont donc décidé de passer au symbole «V» pour avoir la vie plus facile. Cela a évidement suscité des plaintes provenant de certains clients qui affirmaient que  les couteaux à la vente en Arabie Saoudite ne sont pas authentiques parce qu’ils n’arborent pas le logo de la croix comme c’étais le cas à l’origine. [8]

swiss-knives-halal  Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau swiss knives halal

Les couteaux suisses halal

Swatch a justifié son action affirmant que “l’Arabie saoudite est un pays musulman. Il ne permet pas que la croix soit montrée en public…. Nous respectons les lois des pays où nous sommes actifs. “Certains membres de la police religieuse saoudienne ont été interviewés pour un programme de télévision suisse et ont dit qu’ils ne sont pas gênés par les symboles de la croix suisse et ont avoué être perplexes en ce qui concerne les raisons pour lesquelles Swatch faisait cela. [9]

swatch-sharia  Les Musulmans Veulent que la Suisse Change son Drapeau swatch sharia

La compagnie Swatch s’est également soumise à la mafia halal

Comme Pamella Geller dit sur son blog, il va sans dire que toute les entreprise (ou personne) qui sont incapables de se tenir debout pour ce qu’ils sont ou qui ne savent pas qui ils sont vont inévitablement être appelé à disparaître.  Ceratains plus vite que d’autres. Pire encore, capituler devant une idéologie qui fouette les femmes, les couvre dans des cercueils en tissu, leur coupe le clitoris et refuse aux non-musulmans des droits humains fondamentaux est non seulement méprisable mais suicidaire. Les gens ne devraient jamais acheter des produits fabriqués par des lâches.  Comme pour les Saoudiens exigeants (en vertu de la charia) que la croix ne soit pas représenté en public. Pamela Geller ne verse pas dans les demie mesures:

L’Occident devrait répondre de façon équivoque. Pas de croissants et étoiles nulle part. Partout où la charia tente se s’imposer en occident, les amoureux de la liberté devraient répondre de façon équivoque. La tolérance pour la méchanceté  est un crime. [3]

—————————————————
[1]  Muslim immigrants want Switzerland to change national flag, Pravda, 12.10.2011; Haro sur la croix suisse, RTS, Emission du 03 octobre 2011
[4] Muslim immigrants want Switzerland to change national flag, Pravda, 12.10.2011; Haro sur la croix suisse, RTS, Emission du 03 octobre 2011

 

À Propos de Bill Wallace

Fraîchement débarqué dans l'arène politique comme un chien dans un jeu de quille, Bill Wallace est un écrivain indépendant qui en a plein son casque de l'arc-en-ciel et du politiquement correct et qui a décidé de venir foutre son nez dans la guerre culturelle afin de faire apparaître le libéralisme pour ce qu'il est vraiment: une maladie mentale.

Vos Commentaires

Souscrivez à Notre Infolettre!

Aidez-Nous à Combattre la Culture de la Décadence